Nous sommes parents depuis un peu plus d’une semaine.   Nous avons deux filles absolument adorables, dont nous sommes follement amoureux.  Ce n’est pas que tout est rose, mais simplement que ce sont nos filles, à Nicolas et moi.  Notre relation avec elles est comme une marée qui monte et redescend, mais qui monte toujours un peu plus. 

Pour Tara, qui a eu 5 ans le 20 novembre dernier, cette nouvelle vie semble un peu étrange.  Sa capacité d’adaptation est tout de même phénoménale.  Chaque jour qui passe la révèle rieuse, blagueuse, entêtée, câline.  Son petit cerveau d’enfant de 5 ans lui permet de comprendre en partie bien des choses, mais l’empêche toutefois d’en comprendre d’autres. 

Il lui est de plus en plus facile de rire avec son papa, de lui faire des bisous.  Avec moi, elle joue parfois au bébé, ce qui me semble positif.  À d’autres moments, elle a besoin de montrer qu’elle est une grande fille autonome, ce qui est positif aussi. 

En ce qui concerne Mina, les choses semblent un peu plus aisées pour elle, bien qu’elle ait recommencé à faire pipi au lit certaines nuits.  Le fait qu’elle ait seulement 3 ans aide certainement.  Comme sa grande sœur, elle est rieuse, entêtée et câline.  Elle est en permanence collée sur moi, me fait des bisous, me demande de la bercer.  Sa relation avec son papa s’améliore aussi de jour en jour. 

Nous avons la chance d’avoir de petites filles calmes, câlines et douces, qui ont bien dormi dès leur première nuit avec nous, et qui mangent très bien.  Nous nous adoptons mutuellement…

Jusqu’à maintenant, je peux dire que j’adore être une maman, voir mon amoureux rire avec ses filles, entendre « mama », voir mes filles me tendre les bras quand elles me voient… Nicolas dit qu’il me connaît depuis plus de 20 ans et que je n’ai jamais ri autant.  C’est vrai.  Je suis heureuse, incroyablement, intensément, passionnément heureuse. 

Nadyne