Depuis que les filles sont avec nous, nous avons instauré plusieurs rituels auxquels elles tiennent beaucoup.  Ces rituels se déroulent, pour la plupart, pendant le repas du soir.  

Celui que nous préférons tous est le moment des 3 kifs.  Je dois d'abord dire que ce mot ("kif"), je ne l'aime pas.  Parce que cette idée vient de mon frère, qui l'a pris à Florence Servan-Schreiber, et que mon frère est un Français en plus d'être un Québécois, on a décidé de conserver le mot "kif", quitte à l'utiliser le moins possible. ;-)  

Un kif, en fait, c'est un beau moment.  Pendant le repas, donc, nous énumérons tous les 5, chacun à notre tour, nos 3 kifs de la journée.  Même si le repas n'a pas lieu à la maison ou encore que nous avons des invités, les filles réclament les kifs.  Le plus extraordinaire est de voir que tout le monde participe avec une certaine gêne, d'abord, et un plaisir évident, ensuite.  Lorsque les gens voient les petites participer, nommer leurs 3 beaux moments de la journée, ils sont souvent impressionnés.  C'est magique de voir mes deux enfants de 4 et 5 ans réfléchir aux derniers 24 heures pour trouver leurs 3 kifs...

Ma première fête des mamans se terminent dans quelques heures.  Mes 3 kifs de la journée : 

- Mina

- Tara

- Victor.

Bonne fête des mères à celles qui le sont déjà, à celles qui attendent depuis peu ou une éternité de le devenir, à celles qui ont vu leurs filles avoir des enfants à leur tour, à celles qui rêvent aux enfants qu'elles n'ont jamais eus, à celles qui s'occupent des enfants de leur conjoint, à celles qui seront toujours des mamans.

P5120020

Nadyne