D'aussi loin que je me souvienne, j'ai été une personne anxieuse.  Dans mon cerveau se trouve une autoroute qui permet de tenter de prévoir tout ce qui pourrait arriver de catastrophique.  Bien sûr, j'ai beaucoup travaillé sur cet aspect de ma personnalité.  Bien sûr, j'ai appris à essayer de contrer ce mécanisme.  Je m'améliorais.

Depuis le 18 novembre 2011, par contre, je n'ai plus d'efforts à faire.  Je suis calme.  L'autoroute des catastrophes a été démolie, on dirait, et remplacée par l'autoroute de l'émerveillement.  J'ai parfois le cafard, mais rien qui ressemble à ce que j'ai vécu pendant ma "grossesse" qui a duré plus de 15 ans.  P3080029

Le sourire de mes filles, les caresses sur mon visage, leur peau toute douce qui sent le soleil, leurs rires, leurs grands yeux qui se ferment pendant que je chante une berceuse, leur incroyable force... Elles m'inspirent, me donnent confiance en la Vie, font ressortir le meilleur de moi.

Nadyne